• Accueil
Up

Figures Guide de la Fertilisation Raisonnée Comifer 2017

Téléchargez les figures libre de droit issues du Guide de la Fertilisation Raisonnée (GFRC) du Comifer - édition 2017

Figure 3.1

  

figure 31 131x197 - Figure 3.1 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017
Minéraux indispensables à tous types de plantes (centre), indispensables à certaines plantes (2e cercle), non indispensables mais avec action positive sur la croissance (3e cercle) et indispensables à la ration des herbivores (dernier cercle). Les chiffres dans le camembert sont exprimés en % de la matière sèche, en masse.
En violet : majeurs, en orange : micronutriments.

 

Figure 3.3

 

figure 31 131x197 - Figure 3.3 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017
Réponses-type de la production de matière sèche d’une plante à une augmentation des concentrations en éléments dans le sol. L’excès d’azote peut pénaliser les rendements, du fait des phéno-mènes de verse des tiges pour les céréales. Dans le cas des oligoéléments, on a plus affaire à des phéno-mènes de vraies toxicités.

 

Figure 3.5

  

figure 35 131x197 - Figure 3.5 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017 
Récapitulatif, pour un minéral donné, des facteurs influençant sa concentration à l’échelle de la plante. Les données entre crochets représentent l’effet relatif, sans unité, du facteur sur la concen-tration dans la plante. Par exemple, l’âge de la plante peut faire varier le même élément d’un facteur 5.

 

Figure 3.7

 

figure 3.7 131 197

Figure 3.7 : Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Exemple de la modulation de la production fourragère par la nutrition azotée. V1= vitesse de croissance permise par une dosed’azote N1 < N2, et V2 = vitesse de croissance permisepar N2.

 

Figure 3.8

 

figure 3.8 131 197

Figure 3.8 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Profils de teneurs en K, Ca et N dans des plants de maïs (feuilles du haut, feuilles du milieu,Figure 3.8 : Profils de teneurs en K, Ca et N dans des plants de maïs (feuilles du haut, feuilles du milieu,feuilles du bas) échantillonnées juste avant la floraison, et en fonction d’un régime de fertilisation en K(déficitaire K– ou excédentaire K+) et de l’alimentation en eau. Les résultats montrent un effet « K », un effet« étage foliaire » et un effet « eau » sur la distribution des concentrations en K, Ca et N dans la plante.Source : Jordan-Meille, données non publiées

 

Figure 3.9

figure 3.9 131 197

Figure 3.9 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Définitions de différents types deFigure 3.9 : Définitions de différents types debesoins : instantanés, totaux, liés aux exportationspar les récoltes et les éventuels résidus de cultureutilisés hors parcelle.

Figure 3.11

 

figure 3.11 131 197

Figure 3.11 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Répartition schématique des quantités de K et de P prélevées (% du total) entre les différentsFigure 3.11 : Répartition schématique des quantités de K et de P prélevées (% du total) entre les différentsorganes du maïs au cours de son développement. Alors que la plante stocke suffisamment de K(très mobile) pour l’allouer à ses grains, qui le concentrent d’ailleurs peu, leur remplissage en P nécessiteun prélèvement actif pendant la phase de remplissage.

 

Figure 3.12

figure 3.12 131 197

Figure 3.12 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

ReprésentationReprésentationschématique des prélèvementsde minéraux dela betterave au cours de soncycle bisannuel, et répartitiondes minéraux entre les différentscompartiments. Lavariation de taille des compartimentsfeuilles et racinesau cours du temps met en évidenced’importants mouvementsde minéraux des zones« sources » vers les zones« puits » (retranslocation).

Figure 3.15

figure 3.15 131 197

 Figure 3.15 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Modélisation de profils de déplétion en nitrate(NO3), potassium (K) et phosphates (P) autour de racines de maïs,sous l’effet des processus de diffusion et d’absorption par l’eaulibre. Le rapport Cfinal/Cinitial exprime la concentration relativecalculée au bout de 10 jours par rapport à la concentration initiale,avant prélèvement.Source : d’après Barber, 1995

Figure 3.17

figure 3.17 131 197

Figure 3.17 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Prolifération de racines primaires et latérales de plants d’orge poussant dans des milieuxProlifération de racines primaires et latérales de plants d’orge poussant dans des milieuxhydroponiques contrastés (1 à 100) sur le plan des teneurs en ions phosphates (PO43–), nitrate (NO3–),ammonium (NH4+) et potassium (K+). Trois zones verticales séparent des teneurs faibles (–) et fortes (+).Source : d’après Hodge, 2004

Figure 3.21

figure 3.21 131 197

Figure 3.21 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Conséquences en chaîne d’une diminution progressive de l’offre en potassium. À gauche,Conséquences en chaîne d’une diminution progressive de l’offre en potassium. À gauche,les mécanismes physiologiques successivement impliqués par le manque de K, à droite les conséquencessur les facteurs de croissance. Une concentration de 40 mM de K (exprimée par rapport à l’eau des tissus)ou autour de 1,5 % (par rapport à la matière sèche) est reconnue pour provoquer les premiers symptômesde carence. Une concentration « normale » se situerait au-delà de 100 mM.

Figure 3.24

figure 3.24 131 197

- Figure 3.1 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Effets des déficiences en N et P sur les principalesEffets des déficiences en N et P sur les principalesfonctions physiologiques des plantes.

Figure 4.1

 

figure 4.1 131 197

- Figure 4.1 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Exemple de répartition des constituants principaux dans un sol cultivé. Compositionpour 100 kg de terre humide.

 

Figure 4.2

figure 4.2 131 197

- Figure 4.2 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Classes choisies pour la répartition desconstituants minéraux du solen fonction de leur taille.

Figure 4.4

figure 4.4 131 197

- Figure 4.4 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Évolution relative du pH et des carbonates dans un sol (la colonne de gaucheÉvolution relative du pH et des carbonates dans un sol (la colonne de gauchereprésente la composition de la garniture cationique du complexe adsorbant).Source : d’après Dufey, 2001

Figure 4.8

figure 4.8 131 197

- Figure 4.8 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Représentation schématique des fonctions assurées par les racines et les micro-organismesqui vivent soit en association symbiotique avec les racines (par exemple, les bactéries fixatricesd’azote ou les champignons mycorhiziens), soit associés à l’environnement racinaire et fongique.Source : adapté de Hinsinger et al., 2005

 

Figure 5.3

figure 5.3 131 197

- Figure 5.3 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Biotransformations du carbone organique dans les sols et principaux compartiments. Les chiffres correspondent à la proportion des matières organiques totales.

Figure 5.6

figure 5.6 131 197

- Figure 5.6 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Représentations simplifiées du cycle de l’azote en Europe à la fin du XIXe siècle (a, à gauche)et du XXe siècle (b, à droite). Les flèches vertes indiquent les flux dans les écosystèmes naturels, les bleuesles flux intentionnels d’azote et les organes, les roses les flux non intentionnels (sous-produits d’un processus(exemple : combustion) ou composés perdus vers l’environnement).

Figure 5.9

figure 5.9 131 197

- Figure 5.9 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Représentation simplifiée de la cascade de l’azote mettant en évidence les principalessources anthropiques d’azote réactif, les principales formes d’azote réactif (cases oranges),les transferts dans l’environnement (flèches jaunes, orange et rouges) et les principaux problèmesenvironnementaux (encadrés bleus sur fond blanc).

Figure 5.10

figure 5.10 131 197

- Figure 5.10 - Guide de la Fertilisation raisonnée - Comifer - 2017

Cycle de l’azote au sein d’une culture avec un focus sur la dynamique de l’azote dansune culture de légumineuses et sur les fuites d’azote réactif vers l’environnement : atmosphère (NH3,N2O, NO, N2) et eaux (NO3–, azote organique dissous).Source : d’après Cellier et al., dans Schneider et Huyghe, 2015

 
 
Powered by Phoca Download