La Lettre du COMIFER #

Lettre N°13-Nov 2016

 

ÉDITO

Après une rentrée agricole en demi-teinte, avec néanmoins de nombreux évènements techniques, cette fin d’année 2016 et ce début d’année 2017 s’annoncent tout aussi denses.

En effet, le COMIFER, qui a lancé un gros chantier de réactualisation du Guide de la Fertilisation Raisonnée, coordonné par Bruno Colomb, est actuellement en train de finaliser cet ouvrage. Un ouvrage riche, très dense, de plus de 600 pages, 700 références, 95 tableaux et près de 270 figures, auquel ont participé 66 contributeurs...

Un ouvrage qui ne manquera pas d’interpeller les professionnels de la fertilisation ! Ce Guide est réalisé avec les Editions France Agricole et sera en librairie au 1er trimestre 2017.

Fort de notre succès à Lyon, fin 2015, nous lançons avec le GEMAS et la participation de l’AFES, l’organisation des 13èmes Rencontres à NANTES, les 8 et 9 novembre 2017, au Centre de Congrès, la Cité.
Nous souhaitons pour cette prochaine édition faire une ouverture à l’international.
Le comité d’organisation invite toute personne intéressée à partager ses études, travaux, résultats - liés à la fertilisation - à répondre en français ou en anglais à l’appel à communications, actuellement en ligne sur notre site internet.

Les Groupes de Travail, comme vous pourrez le constater, continuent leurs travaux et leur vie intense afin de toujours mieux répondre aux attentes des acteurs de la fertilisation raisonnée.

Bonne lecture et à bientôt !

Christine LE SOUDER
Présidente du COMIFER

  

Téléchargez la lettre du COMIFER

 

A LA UNE

Les Rencontres COMIFER-GEMAS, c’est parti !

Le COMIFER et le GEMAS avec la participation de l’AFES organisent les 13èmes Rencontres de la fertilisation raisonnée et de l’analyse à

NANTES,
les 8 et 9 novembre 2017
au Centre de Congrès, la Cité.
2 jours de congrès pendant lesquels tous les acteurs concernés par la fertilisation raisonnée et les analyses agricoles s'y rapportant, actualisent leurs connaissances et échanges sur leurs préoccupations.
Nouveau en 2017 : Ouverture à l’international - 1 journée de traduction simultanée
L’appel à communications est ouvert à toutes les personnes -concernées par la fertilisation, la gestion de la fertilité des sols, la productivité des agro-écosystèmes...- souhaitant faire connaître leurs travaux.

Date limite de retour des propositions : 16 décembre 2016.

  

J'ADHERE

Depuis 2016, le COMIFER propose le statut de Membre Associé aux entreprises qui souhaitent renforcer leur soutien auprès de notre association et ainsi nous permettre de développer encore plus nos activités. Déjà, sept structures nous ont rejoints et nous les en remercions vivement : K+S Kali, EuroChem Agro, Inputs Ag, Lhoist Agriculture, Soufflet, Vivescia et Yara.

Philippe Gérard, expert IAE (Innovation, Agronomie et Environnement), Vivescia, explique les raisons de son engagement.

Depuis quand êtes-vous adhérent au COMIFER - Pour quelles raisons ?
Nous sommes adhérents au COMIFER depuis 1995. La raison principale tient à la renommée du COMIFER en tant qu’organisme de recherche et au rôle d’interface qu’il joue auprès des Ministères. Il est un acteur reconnu au niveau national et international et est un interlocuteur privilégié auprès des pouvoirs publics.

A quel(s) groupe(s) de travail participez-vous ?
Nous sommes actifs au sein de 2 groupes N&S et PKMg où les échanges sont fructueux et permettent d’être proches de données scientifiques et des problématiques terrain.

Pourquoi avez-vous souhaité soutenir le COMIFER en devenant Membre Associé ?
Devenir membre associé du COMIFER, c’est être encore plus identifié comme une structure engagée, et pas seulement à l'écoute par :

- des présentations ponctuelles selon les sujets abordés,
- une participation si possible aux groupes de travail et d’échanges,
- une identification claire de l’engagement de notre structure dans le COMIFER.

 

NOS RENDEZ-VOUS

  • 24 novembre 2016 : Groupe N et S
  • 9 décembre 2016 : Restitution de l’étude SCE portant sur le recensement et l'analyse des outils de raisonnement dynamique et de pilotage
  • 18 janvier 2017 : Conseil d’administration du COMIFER
  • 6 avril 2017 : Assemblée générale du COMIFER

 

FOCUS

Nos administrateurs

Le conseil d’administration du COMIFER se compose de 27 administrateurs répartis équitablement entre les trois collèges.

Retrouvez les témoignages des administrateurs récemment nommés dans chacun de ces collèges.

Lionel Jordan-Meille – 1er collège
Quelles sont vos fonctions au sein de Bordeaux Sciences Agro ?
Enseignant-chercheur en nutrition des plantes, je coordonne des enseignements traitant de gestion des intrants (autres que produits phytosanitaires), de relation entre agriculture et énergie, j’anime un module sur de la modélisation, notamment en écophysiologie. L’enseignement relatif aux pollutions diffuses agricoles est aussi sous ma responsabilité. J’effectue ma recherche à l’INRA, sur l’interaction entre la nutrition potassique et la manière dont les plantes résistent au stress hydrique.

Depuis quand êtes-vous adhérent au COMIFER ? Pour quelles raisons ? A quel groupe de travail participez-vous ?
Adhérent, ça doit faire 7 ans, depuis «mes» premières «Rencontres», en 2009, à Blois. Avant ça, j’avais déjà connu le COMIFER, pour lequel j’avais réalisé un exposé, encore thésard, sur les mouvements de phosphore à l’échelle des bassins versants... en 1998 ! J’adhère, car j’aime cette structure où se mêlent différents publics. On y débat sans tabous. Pour un enseignant, c’est important de connaître l’amont et l’aval de la filière. Je participe au groupe «P-K».

Pourquoi avez-vous souhaité faire partie du conseil d’administration ?
La roue tourne, il faut prendre ses responsabilités ; j’admire beaucoup le travail de mes collègues, tout au long de l’année, pour organiser les «journées», les groupes de travail, mettre à jour le site. A chacun de prendre sa part.

Bertrand De Torcy – 2ème collège
Quelles sont vos fonctions au sein de Trame ?
Je suis responsable de l’équipe intitulée «équipe réseaux thématiques». Les membres de mon équipe travaillent sur des thèmes aussi variés que la méthanisation, les magasins de producteurs, l’agriculture de conservation des sols ou les relations entre employeurs et salariés. Trame rassemble 6 réseaux de collectifs d’agriculteurs et de salariés agricoles, autour de deux logiques confiées à deux « équipes » : l’émergence et la conduite de projets collectifs et la production de connaissances sur des thèmes innovants. On observe ces dernières années un regain d’intérêt de la part des agriculteurs pour l’agronomie, basé sur l’observation des cultures, du sol en surface mais aussi en-dessous. Les itinéraires techniques sont profondément remis en cause avec de nouveaux objectifs, dont la valorisation de la matière organique, le stockage du carbone, l’optimisation des processus naturels.

Depuis quand êtes-vous adhérent au COMIFER ? Pourquoi avez-vous souhaité faire partie du conseil d’administration ?
A l’origine c’était la Fngeda qui était adhérente, mais les réseaux qui ont récemment rejoint Trame sont très branchés sur ces questions agronomiques. C’est pour cela qu’il a paru important à Trame de renouveler son adhésion au Comifer, et de proposer ma candidature au CA afin de participer pleinement à cet espace d’échanges et de mutualisation entre tous les acteurs de la fertilisation. 

A quel groupe de travail participez-vous ?
Je suis particulièrement intéressé par le groupe de travail consacré aux produits résiduaires organiques (PRO), pour nourrir les travaux des composteurs, des méthaniseurs notamment.

Marc Hervé – 3ème collège
Quelles sont vos fonctions au sein de Eurochem Agro France ?
Au sein d’Eurochem Agro France, j’occupe le poste de responsable agronomique, avec pour objectif d’accompagner l’utilisation de nos produits, d’optimiser leur positionnement et leur utilisation. Nous menons de nombreuses expérimentations aux champs dans des contextes pédoclimatiques différents pour préciser nos préconisations et tester de nouvelles solutions. EuroChem Agro est une filiale du groupe EuroChem, l’un des leaders mondiaux de l’industrie agrochimique dont les activités vont de l’exploitation minière et de l’extraction de gaz naturel à la production des engrais (azotés, phosphatés et prochainement potassiques), la logistique, et des activités de ventes et de marketing.
Pour quelles raisons êtes-vous adhérent au COMIFER ?
Au quotidien, le raisonnement de la fertilisation doit permettre l’atteinte d’objectifs qualitatifs et quantitatifs de production tout en assurant la viabilité à long terme des sols et des eaux souterraines par des pratiques et des produits plus respectueux de l’environnement. Je retrouve ces valeurs dans celles du COMIFER où le partage et les discussions entre experts de divers horizons permettent de trouver la meilleure voie à suivre et de développer des outils pertinents au service de la fertilisation raisonnée.

Depuis quand et à quel groupe de travail participez-vous ?
J'ai commencé à participer aux travaux du Groupe NS du COMIFER en 2007 ; j'assure depuis 2011 l’animation de ce Groupe avec Olivier Goujard et ai intégré par la suite le conseil d’administration.

Pourquoi avez-vous souhaité faire partie du conseil d’administration ?
Le COMIFER fonctionne par la participation active de membres bénévoles et s’impliquer concrètement m’a paru être le moyen le plus efficace pour soutenir les missions du COMIFER.

 

NOS ACTIVITES-PROJETS EN COURS...

Guide de la Fertilisation Raisonnée
Sous la coordination de Bruno Colomb et avec l’appui d’un collectif de 66 auteurs et co-auteurs, une réédition de ce guide est en cours de réalisation en partenariat avec le Groupe France Agricole. Parution prévue au 1er trimestre 2017.

Mission d’appui aux GREN, sous l’égide du MAAF
Le travail technique sur la reconnaissance des outils de calcul de la dose prévisionnelle d’azote se poursuit. En septembre dernier, le COMIFER a fait un retour aux éditeurs d’outils sur l’analyse des doses calculées en 2015. Il a été demandé aux éditeurs de retravailler sur certains calculs. Le travail a par ailleurs commencé dans de nouvelles régions non traitées l’année dernière. Pour en savoir plus, contactez Laetitia Leconte.

 

LES 13ÈMES RENCONTRES 2017 COMIFER-GEMAS

Les dates clés de cette prochaine édition :
• Septembre 2016 : annonce de la date et du lieu, ouverture de l’appel à communication
• Décembre 2016 : date limite de retour des résumés
• Janvier 2017 : programme prévisionnel
• Avril-Mai 2017 : programme définitif

 

NOUVELLES DES GROUPES

Les projets spécifiques aux Groupes de Travail

Groupe NS
• Lors de sa réunion le 1er juillet 2016, le groupe NS a conduit une réflexion sur sa stratégie à moyen terme, réaffirmant ses objectifs d’être référent technique auprès des ministères, d’organiser les échanges entre les acteurs du secteur et de construire des consensus. Les thèmes prioritaires sur lesquels le groupe va travailler ont été ainsi définis :
          - Fertilisation et teneur en protéines sur blé tendre d’hiver et orge
          - Minéralisation de l’azote du sol
          - Indicateurs d’efficience 
          - Outils d’aide à la décision et de pilotage de la fertilisation azotée
          - Gestion de l’azote à l’échelle d’un système de culture
          - Outils d’aide à la décision pour la fertilisation soufrée
Au cours de cette réunion d’autres sujets ont été abordés : 
- Projet de règlement européen de mise sur le marché de fertilisants CE
- Mise en place de l’observatoire Soufre et élargissement du réseau
- Actualisation de la grille d’évaluation du risque de pertes par volatilisation ammoniacale lors d’apport d’engrais minéraux.

• Le 14 octobre, le groupe NS s’est à nouveau réuni sur le thème de la teneur en protéines des céréales à paille. Après une présentation des besoins du marché concernant les teneurs en protéines des céréales (groupe Soufflet) et d’un état des connaissances sur les leviers dont nous disposons pour atteindre les objectifs en production (INRA et Arvalis), Arvalis – Institut du Végétal a présenté un sujet sur la rénovation du besoin unitaire du blé tendre. S’en sont suivies deux présentations d’expérimentations terrains sur ce thème (Chambre d’agriculture de Loire-Atlantique et Vivescia).

Pour accéder aux comptes-rendus et aux présentations de ces réunions, cliquez ici.
Contacts : Marc Hervé (Azote) – Olivier Goujard (Soufre)

 

Groupe PRO
• Blaise LECLERC, un nouvel animateur au sein du groupe PRO
Depuis l’été dernier, Blaise Leclerc a rejoint Nathalie Damay (LDAR) et Robert Trochard (Arvalis - Institut du Végétal) en tant que co-animateur du groupe Produits Résiduaires Organiques (PRO). Il prend ainsi le relais de Mathilde Heurtaux (ACTA) que nous remercions pour son investissement au cours des années passées.
Blaise est expert fertilisation organique au sein de l’Institut Technique de l’Agriculture Biologique (ITAB). Il est notamment en charge de la gestion du site d’Echo-MO, une plateforme collaborative permettant de partager des informations techniques et scientifiques sur les matières organiques en agriculture.
Membre du COMIFER de longue date, Blaise a souhaité s’investir encore davantage au sein de notre association et nous l’en remercions !

Projet du groupe : Depuis 2013, le groupe PRO mène le projet de création d’une base de références documentaires françaises sur le recyclage agricole des PRO. L’objectif final étant de partager les références disponibles sur le site internet du COMIFER. Le travail d’inventaire et la construction de cette base ont été réalisés par Jean-Marie Bodet, ex-spécialiste des PRO à Arvalis – Institut du Végétal, désormais à la retraite, accompagné d’un groupe de travail composé d’Alain Bouthier (Arvalis - Institut du végétal), Nathalie Damay (LDAR), Bertrand Decoopman (Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne), Blaise Leclerc (ITAB), Mathilde Heurtaux (ACTA) et Sabine Houot (INRA).
Retrouvez le projet et la base de références documentaires -en cours d’évolution- sur notre site.

Contacts : Nathalie Damay, Robert Trochard et Blaise Leclerc

Des idées, des projets, le souhait de participer à un ou plusieurs Groupe(s) de Travail ?
N’hésitez pas à contacter les animateurs

 

A NE PAS MANQUER

  • 5 et 6 décembre 2016 – Paris : 2nd Global Soil Security Conference (INERIS, AFES, INRA)
  • 7 décembre 2016 – Paris : Réseau National d'Expertise Scientifique et Technique sur les sols (MAAF)
  • 8 décembre 2016 – Paris : Journée Mondiale des Sols (AFES)

 

COUP DE COEUR

Des nouvelles de Tassadit Moucer (Déléguée générale du COMIFER de janvier 2010 à janvier 2015)

"Bonjour à tous,
Depuis un peu plus d’un an, j’ai intégré le Groupe Coopératif Maïsadour en tant que Directrice Communication Groupe. Ma mission principale est de construire une identité Groupe, avec une cohérence de message et d’image, tout en laissant à nos filiales leur identité propre. Je réalise également un travail pédagogique pour expliquer notre mission dans la filière de la production à la consommation en passant par la transformation du produit. Pour mener à bien toutes ces missions, mon service communication comprend 10 personnes qui ne chôment pas entre agriculture et agroalimentaire en passant par l’alimentation animale. L’ère du digital accompagne notre réflexion dans la modernisation de nos communications. J’aime les défis et celui-ci, de taille, enchante mes journées."

 

PUBLICATIONS

Des conseils pour des pratiques respectueuses de l'environnement - Brochures disponibles auprès du COMIFER au prix  unitaire de 15 € TTC.

 

CONTACT

Nous sommes à votre écoute pour toutes remarques, suggestions :
Sophie Droisier : s.droisier@comifer.fr - Tel : +33(0)1 46 53 10 29
Laetitia Leconte : laetitia.leconte@comifer.fr - Tel : +33(0)1 64 99 23 23

COMIFER
Le Diamant A - 14 rue de la République - 92800 PUTEAUX - France
Téléphone : +33(0)1 46 53 10 29 - Fax : +33 (0)1 46 53 10 01
www.comifer.asso.fr